Guerre d'indépendance de l'Espagne

 

Armée des coalisés

 

King's German Legion

 

1808-1814

Cavalier du 2e Régiment de Dragons

 

de la King's German Legion, en 1812

 

En 1803, le Premier consul Napoléon Bonaparte occupa l'électorat de Hanovre. Conséquence : un nombre régulier de l'ancienne armée de Hanovre rejoignit l'Angleterre. Elle se reforma en Légion allemande du Roi (King's German Legion ou KGL) et constitua une force importante des troupes Britanniques en Espagne puis en France. Cette cavalerie acquit une formidable réputation en Espagne où les dragons de la brigade von Bock enfoncèrent les carrés français à Garcia Hernandez.

Cavalier du 3e Dragons légers

 

de la King's German Legion, en 1808

Le 3e Dragons légers appelé aussi "Hussards", faisait partie intégrante de la Légion allemande du Roi (KGL). Cette Légion était aussi composée d'une brigade légère, de brigades de ligne et d'une artillerie. Le futur marquis de Wellington remarqua que cette cavalerie allemande disposait d'excellentes montures et se préoccupait du bien-être de ses chevaux. Ces hussards du 3e adoptèrent le colback et le dolman. Les cheveux furent liés en queue, la moustache, ainsi que les tresses sur chaque joue, complétèrent les attributs typiques des hussards du continent.

Officier de Dragons, en 1809

En dépit de la retraite calamiteuse de l'armée de Sir John Moore après la bataille de la Corogne, le gouvernement anglais décida de poursuivre la guerre de soutien au Portugal. Ce nouvel effort se concrétisa sous la forme d'une seconde force expéditionnaire de 20000 hommes envoyée sous les ordres de Sir Arthur Arthur Wellesley.

Figurine en plomb Cavalier du 2e Dragons de la KGL ---> Collection "Cavaliers des Guerres Napoléoniennes" - Éditions DelPrado, fascicule n°16.

 

Figurine en plomb du Cavalier du 3e Dragons légers de la KGL ---> Collection "Soldats des Guerres Napoléoniennes" - Éditions DelPrado, fascicule n°38.

 

Figurine en plomb de l'Officier de Dragons, en 1809 ---> Collection "Cavaliers des Guerres Napoléoniennes" - Éditions DelPrado, fascicule n°49.