Le magasin aux tabacs de Tarbes

 

Implanté par la volonté d'Achille Fould, ministre des finances de Napoléon III, ce bâtiment imposant, véritable séchoir-cathédrale, n'abrita que les toutes premières récoltes haut-pyrénéennes. Dès 1871, le colonel Verchère de Reffye l'adopte pour site d'armement afin de contenir l'inexorable avance des Prussiens. L'expansion continue de cet établissement accompagnera celle de la ville de Tarbes et fera de lui la deuxième entreprise de Midi-Pyrénées.

 

Morceau choisi :

 

"Une lettre d'Achille Fould, ministre des Finances, adressée au préfet Mila de Cabarieu, le 8 août 1866, demande à la municipalité de Tarbes ses offres de concours pour céder gratuitement à l'Etat un terrain de 10000 à 15000m2 pour la construction d'un magasin aux tabacs. C'est l'usage. Les différentes localités auxquelles le privilège de la culture a été accordé ont toutes cédé gratuitement à l'Etat le terrain nécessaire au voisinage des gares de chemin de fer."

 

 

Comité d'établissement du Centre de Tarbes GIAT Industries - 31 pages - 1995

Deuxième portail d'entrée percé en 1875. Depuis et jusqu'en 2006, entrée principale débouchant sur l'avenue Alsace-Lorraine.

 

Prix de l'ouvrage = 10 € + Frais d'envoi (France métropolitaine) = 5 €

 

Total : 15 €

 

*** 

Ce livre vous intéresse : 

 

claude.larronde@orange.fr