HUSSARDS

 

 

1er Hussards

 

Après 1804, le 1er régiment de Hussards s'illustre à Nördlingen le 6 octobre 1805, à  Albeck le 11 octobre, à Langenau le 14 octobre, à Ulm le 15 octobre. A Iéna, en l'absence de la cavalerie de la Garde, le 1er Hussards est détaché du corps de Bernadotte pour assurer la protection de l'état-major impérial. On retrouve le régiment à Allenstein le 4 février 1807, à Hof le 6 février, à Eylau le 8 février, à Friedland le 14 juin. De 1809 à 1812, il se bat au Portugal et en Espagne, puis, de 1813 à 1814, en Italie du Nord, en Allemagne et en France, autour de Lyon. En mai 1814, sous la Première Restauration, le 1er Hussards prend le nom de Hussards du Roi avant de redevenir 1er Hussards pendant les Cent-Jours, de se battre à Namur le 20 juin 1815 et à Villers-Cotterêts le 26 juin. Licencié le 16 juillet 1815 sous la seconde Restauration, il sera recréé sous le titre de Hussards du Nord, 4e du rang. Sa fière devise : "Bercheny-Hussards, le 1er du rang".

 

2e Hussards

 

Héritiers des cavaliers hongrois entrés au service de la France au XVIIIe siècle, les hussards en ont conservé le style caractéristique et pittoresque. Pour le 2e régiment de Hussards, les couleurs de son uniforme sont le bleu marron et le bleu céleste, rehaussés par des tresses et soutaches blanches.

Pendant l'hiver 1806-1807, la compagnie d'élite du 2e Hussards que l'on nomme les "bruns" enlèvent la place forte de Braunsberg et capture 2000 "hussards de la mort" prussiens. Le régiment effectue une dizaine de charges successives à la bataille de Friedland. Ensuite, il est encoyé en Espagne où il participe à de grandes batailles : Torrijos le 26 juillet 1809, où il taille en pièce les dragons de Villa Viciosa, à Medelin, à la Sierra de Cazala en 1810, à Albuera le 16 mai 1811 où avec le 1er Lanciers de la Vistule, les 4e et 20e Dragons, il enfonce trois brigades d'infanterie anglaises. Puis, à la campagne de France, avec de jeunes recrues, le colonel Pajol enlève tous les ponts de Montereau. Après la première Restauration, le 2e Hussards devient "Hussards de la Reine" puis, en 1815, Corps d'Observation du Jura et enfin Hussards de la Meurthe. Sa fière devise "Noblesse oblige, Chamborant autant".

"Ronde" Officier du 1er Régiment de Hussards ---> Collection "Glorieux Cavaliers de Napoléon" - Éditions Atlas, fascicule n°47.

"Ronde" deux soldats du 2e Régiment de Hussards ---> Collection "Soldats-de-plomb de la Grande Armée de Napoléon" Editions Atlas, fascicule n° 103.

Porte-étendard du 2e régiment de Hussards ---> Collection "Porte-Drapeaux des armées de Napoleon" - Éditions Hachette, fascicule n° 6.

"Ronde" Officier et Trompette 2e Régiment de Hussards ---> Collection "Glorieux Cavaliers de Napoléon" - Éditions Atlas, fascicule n°55.

Hébergement de la video de Claude Larronde ---> "YouTube FR" et Musique ---> Licence YouTube standard.