L’auteure affirme d’emblée que les dix-huit apparitions de la Vierge à Bernadette, à partir du 11 février 1858, marquent «un bouleversement pour la petite ville qui est devenue, en quelques années à peine, un lieu de pèlerinage mondial accueillant des millions de personnes» (1). Comment ne pas être d’accord avec cette affirmation. J’ai dévoré cet ouvrage d’une centaine de pages écrites en français, anglais, espagnol et italien. Scindé en deux parties : la Cité et le Sanctuaire, la réunion de 300 illustrations de qualité : agence Magnum, Dieuzaide, etc., parfois rarissimes, est un tour de force. L’histoire de Lourdes est développée à partir de sérieuses recherches et de documents : gravures, affiches, cartes postales, de référence. Évidemment, la progression du récit s’articule sur Bernadette Soubirous et son environnement proche. La situation géographique de la grotte Massabielle, aux époques préhistoriques pyrénéenne, est évoquée avec force détails. La situation économique et sociale de cette petite ville avec sa forteresse dont l’origine est bien mystérieuse, ancrée sur un rocher en position stratégique, «clé de la Bigorre» ardemment convoitée par les envahisseurs, les grands seigneurs, les routiers brigands. En 1789, Lourdes se décrit comme «une ville sans industrie à qui la nature semble avoir refusé ses dons». En 1855, elle compte 4135 habitants. Eugène Cordier, l’ethnologue des Pyrénées centrales, est frappé par la misère des classes ouvrières. Les récoltes sont mauvaises, la disette entraîne des épidémies. Il est saisi par la dureté des travaux féminins. La vision de ces Bigourdanes ployées sous la charge de fagots ramenés de la forêt lui est insupportable. Mais le sommet de cette description si riche est atteint par le récit en lettres blanches sur fond noir des apparitions d’Aqueró (Cela) à Bernadette Soubirous, en extase. Rédaction chronologique d’événements «surnaturels», par une plume délicate qui a su m’émouvoir. Vous aussi, lecteur athée ou croyant, offrez à votre famille, comme cadeau de fin d’année, ce magnifique album que je recommande vivement.

 

1 - «Lourdes - La Cité et le Sanctuaire» - Laure Latanne-Bey - Éditions Jour des Arts - 2018 - 24 €.

 

Chronique de Claude Larronde du 22/12/2018 - N.R.P.

1910 - Affiche publicitaire des Chemins de fer du Midi - Quinton

 1866 - Affiche publicitaire des Chemins de fer du Midi - M. Openo

Cette année-là, la gare de Lourdes est mise en service et c'est par le train que Bernadette Soubirous se rend à Nevers, le 7 juillet.

1936-Affiche publicitaire des Chemins de fer français-Hervé Baillé

 

Collection d'affiches

 

Laure Latanne-Bey